Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le taxi de Monsieur Marris, une métaphore

Envoyer

Christian HOHMANN

Le taxi de Monsieur Marris est une métaphore décrivant les effets du multitâche en management de projets aussi bien que la constante remise en cause des priorités en ordonnancement. Cette métaphore a été proposée spontanément et fort à propos par Philip Marris lors d’un séminaire que nous co-animions. La restitution que je livre ici est une libre réinterprétation personnelle avec extensions et fanfreluches, qui n’enlèvent rien à la pertinence du récit original. 


Imaginez que votre processus de management de projets et/ou de priorisation de tâches soit un taxi. Le taxi se met en route avec un passager, qui est la prochaine tâche dans une séquence. Au bout de quelques kilomètres et bien avant d’avoir atteint la destination, le taxi s’arrête et demande à son passager de descendre. En effet, un appel de la centrale vient de lui signifier qu’un autre passager plus prioritaire doit absolument être pris en charge et conduit au plus vite à sa destination. 

Le taxi s'exécute, charge le nouveau passager et au bout de quelques kilomètre reçoit un appel du Président Directeur Général lui intimant d’interrompre sa course pour prendre en charge un VIP (ami dudit PDG) et le conduire au plus vite à destination. Le taxi débarque donc son passager avant d’aller récupérer le VIP. 

Or celui-ci n’est pas tout à fait prêt et la centrale, pour optimiser l’usage de son taxi, lui commande de prendre en charge un passager dans la rue d’à côté. Vous devinez à ce stade que ce dernier fera quelques kilomètres avant de se faire débarquer au profit d’un passager plus en retard, qui lui même cédera sa place à une passagère plus attrayante, débarquée au profit d’un client criant plus fort ou de l’ami du PDG enfin prêt. 

Ainsi, en peu de temps, une foule de personnes sillonne les environs, à pied, en tirant sa valise à roulettes, qui en longeant l’autoroute, qui au milieu des champs ou des forêts, en plein centre-ville ou dans les faubourgs peu glamours. 

Tout le monde a avancé un peu, certes, mais sans que personne ne soit arrivé à destination ni ne soit content. Le taxi a été payé à chaque fois et mesuré à son taux de charge reçoit éventuellement les félicitations de son manager.

Localiser les naufragés du taxi dispersés un peu partout est difficile, tout comme estimer le temps nécessaire à les amener à destination et assurer qu’ils attraperont leur train, leur avion ou seront à l’heure pour leur rendez-vous.

Aller chercher un de ces “naufragés” pour l'amener à son terme nécessite d’envoyer un commando pour le localiser, un hélicoptère pour l'hélitreuiller (avec sa valise à roulettes) au risque de le perdre en vol alors qu’il eut été tellement plus simple de laisser le taxi aller au bout de sa course. 

Nous vous laissons réfléchir à tout cela dans une perspective de management de projets, d’ordonnancement ou de gestion de production.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    

 

Sujets similaires