Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil

L’automne des méthodologies

Envoyer

Christian HOHMANN

En ce début de novembre 2016, alors que la nature explose de couleurs avant de se fondre dans les ternes teintes hivernales, que les jours raccourcissent et que les humeurs passent à maussade, le regard sur les trois principales méthodologies que sont la Théorie des Contraintes, Lean et Six Sigma est à l’avenant.

De mon observatoire professionnel je vois bien que la Théorie des Contraintes reste désespérément confidentielle malgré tous ses potentiels. Ses plus fervents évangélistes s’en désolent, se tordent les mains et se lamentent. Rien n’y fait. La Théorie des Contraintes restera probablement une arme secrète de quelques initiés qui obtiendront d’insolents résultats de manière incompréhensibles aux observateurs. Voilà pour elle.

Lean s’est banalisé et c’est une bonne chose. Mais la banalisation amène également l’illusion de tout savoir, d’avoir tout fait, d’être Lean. Après tant d’années à en parler, à en tâter, les entreprises (leurs managers) ont envie d’autre chose, de neuf. Je leur suggérerai bien de s’intéresser à Lean Product and Process Development (LPPD) pour enfin exploiter les potentiels significatifs avec Lean. Mais cela sera-t-il suffisamment exotique pour les intéresser ?

Six Sigma ne semble pas en très bonne posture non plus. Le constat qu’en fait le spécialiste français Maurice Pillet confirme mes propres observations. Trop experte, trop matheuse, trop elito-centrique (il n’y en a réellement que pour les Black Belts, en deçà c’est de la piétaille), les initiatives Six Sigma semblent se limiter à des chantiers de résolution de problèmes qui suivent un canevas DMAIC. De statistiques point ou presque.

Si ce site était un bar, on y trouverait les grands classiques que je viens de citer, bien alignés derrière le comptoir. On y trouverait des responsables démoralisés, des décideurs maussades, des opérationnels curieux et des stagiaires perdus, tous cherchant parmi les fioles l’elixir à résoudre leurs problèmes. Si j’étais le barman, je proposerai opportunément le cocktail survitaminé TLS, une synergie de Théorie des Contraintes, Lean et Six Sigma.

Ce bar est ouvert tout le temps, à tous et il est happy hour constamment puisque tout y est gratuit. Une bonne nouvelle pour affronter l’hiver qui arrive, non ?


Si vous aimez, partagez !

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    


Mise à jour le Mercredi, 02 Novembre 2016 06:20