Christian HOHMANN

Depuis 1998 - 2018 20 ans déjà !

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Bienvenue sur le site de Christian HOHMANN

[Billet d’humeur] Je suis en charge du Lean, comment dois-je faire ?

Cela arrive périodiquement et m’irrite de plus en plus : les chargé(e)s d'implémentation Lean, arborant parfois une très officielle fonction de lean manager, qui se retrouvent sans savoir quoi faire ni comment commencer et demandent conseil. Me demandent conseil. Du conseil gratuit et personnalisé (les impertinent(e)s !), car je n'ai de toute évidence rien de mieux à faire.

La question que j’aimerais poser à leurs entreprises, à leurs dirigeants et hiérarchiques est comment peut-on démarrer d'une manière aussi irréfléchie et avec une telle impréparation une ambition pareille ?

Puis je me reprends. Ceci montre simplement à quel point lean est banalisée, dans le sens de pris pour acquis par tout le monde. Tout le monde a des notions et tout le monde pense savoir. Tout le monde pense faire du Lean ou être Lean et pourtant la réalité et d'une tristesse... Ce qui devrait être réjouissant, que le mode de pensé frugal et la recherche d’efficience se soient répandus, ne l’est pas.

La banalisation de Lean est alimentée par le nombre croissant de personnes qui se prévalent de connaissances et de fonctions autour de Lean, alors que le niveau général de compétences en la matière est très faible.

Malheureusement pour les acteurs réellement compétents et talentueux, leurs profils et offres de services sont noyés dans cet océan de médiocrité.

Désabusé, j'ai tendance à me distancier et de rechercher une satisfaction personnelle dans des domaines moins encombrés.

Et donc d’ignorer ces sollicitations agaçantes.

Qu’on se le dise.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    

 

Dernières vidéos et podcasts

Dernière parution


   

   

Podcast



  


 

Le succès d'une transformation 4.0 est fortement dépendant des conditions initiales

Voici le second article d'une la série sur le Smart Manufacturing - industrie 4.0, écrit dans le cadre professionnel et dont l’original a été publié sur le site web de BearingPoint. Le titre original est "Le succès de la transformation 4.0 en industrie - que nous appelons également Smart Manufacturing - est particulièrement dépendant des conditions initiales à sa mise en œuvre."

>Lire l'article via mon Blog de la Nouvelle Industrie


 

Sans objectif stratégique ni feuille de route, point de transformation

La transformation 4.0 des unités opérationnelles vers le Smart Manufacturing ne peut s’envisager sans une stratégie digitale globale dans laquelle l’inscrire, ni feuille de route pour la déployer. N’en déplaise aux défenseurs des initiatives bottom-up, le succès d’une transformation digitale ne peut s’envisager que top-down.

>Lire la suite de Smart Manufacturing : sans objectif stratégique ni feuille de route, point de transformation 4.0 sur mon Blog de la Nouvelle Industrie



 

Des avantages de la maintenance “prédictive”

La maintenance dite “prédictive” est une maintenance prévisionnelle et conditionnelle déclenchée en fonction de franchissement d’un seuil prédéfini ou sur alerte d’un système d’intelligence artificielle.

Les avantages attendus de la maintenance prédictive sont de déclencher une opération de maintenance sur la base de signaux réels et non pas sur une planification a priori ou sur base d’un modèle statistique, et bien entendu avant la détérioration ou panne d’un équipement. Cette maintenance “au plus juste” permet de réduire les coûts de maintenance ou d’espacer les opérations de maintenance, allongeant les durées entre révisions. 

L’utilisation de l’intelligence artificielle et du big data permet également de déceler des signaux faibles et subtils, en analysant les corrélations entre de multiples paramètres suivis à fréquence relativement haute.

>Lire la suite sur mon Blog de la Nouvelle Industrie