Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil

Avril 2014

Envoyer

Ma stratégie d’internationalisation personnelle au travers de mon blog exclusivement en anglais ne m’a permis de poster que 11 articles en français sur ce site contre 27 en anglais sur le blog au mois de mars 2014 et mis en retard pour produire cet édito.

Au rayon des nouvelles parutions de mars, l’étude de cas Alpha. Elle est inspirée d’un cas réel et dans le premier épisode montre l’utilisation d’un Current Reality Tree (CRT) ou "Arbre de la Réalité Courante" pour démontrer les liens de causes à effets entre des effets indésirables ressentis et mesurables et la cause racine qui leur donne naissance. Le CRT est un des outils des Thinking Processes, eux-mêmes sous-ensemble de la trop peu connue Théorie des Contraintes.

Certains auteurs francisent le nom des outils et méthodes, je préfère quant à moi utiliser les termes les plus utilisés et favoriser la compréhension et l’échange avec le plus grand nombre. Juugad justement a de grandes chances de s’imposer plutôt qu’innovation frugale. Robolution a le bon goût d’être devinable en français comme en anglais et d’autres langues encore.

TRS (Taux de Rendement Synthétique) est un dilemme. En France cet indicateur est largement connu sous sa forme francisée alors que c’est OEE (Overall Equipment Effectiveness) en anglais et donc à l’international. Essayer une traduction littérale du type Rate of Synthetic Yield vous assurera la perplexité de vos interlocuteurs et une bonne rigolade le soir au bar.

Cela me rappelle ce collègue qui au Japon voulait faire la conversation avec une charmante nippone et lui demandais sans succès « do you eat eguess ? ». Il a dû nous le dire en français pour que nous-mêmes comprenions que les mystérieux eguess en question étaient des eggs (des œufs). L’expression lui a collé des années. Marc, si tu me lis…

Si le TRS est connu, combien de points de TRS représentent 10 minutes de perdues est peu souvent calculé. Pourtant, combien de petits bouts de quelques minutes sont perdus au fil d’une journée ?

Le Goal Tree est également un outil des Thinking Processes, dont j’explique les différents usages, notamment pour contrecarrer la résistance au changement. Notez que sur mon blog en anglais le nombre d’articles postés à ce sujet est (pour l’instant) plus important.

L’analyse stratégique par les cinq forces de Michael Porter de l’innovation de rupture que représente l’impression 3D est également un article apprécié, mais qui a suscité bien moins de curiosité que le parallèle des principes du jeu Candy Crush et du management.

Au rayon vidéo est paru le principe du tableau de marche.

Finalement, pour m’encourager à alimenter ce site en publications françaises, je vous invite à le faire connaitre sur vos réseaux sociaux favoris.