Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

A la rencontre de Nao et Pepper

Envoyer

Nao et Pepper sont deux robots humanoides de la société Aldebaran, qui attendent les visiteurs à l’atelier de Paris ou dans l’un des deux ateliers japonais.

Novembre 2014


Nao

Nao est un beau bébé cybernétique multitalentueux de plus de 5 kg et bien que le plus petit (58cm) de la fratrie qui comptera bientôt un membre de plus (Romeo), c’est l’ainé.

Nao a vocation à devenir un compagnon au quotidien et sa forme humanoïde et son extrême interactivité veulent le rendre attachant et créateur d'émotions, selon Aldebaran.

La chose n’est pas évidente à la première rencontre, invité par une des jeunes animatrices de l’atelier à parler à un des Nao afin qu’il réagisse, je n’ai pas trouvé naturel de parler à un objet, d’autant que celui-ci me le rendait en snobant mes quelques mots.

Une fois la glace brisée, il a bien voulu me faire une démonstration de danse, un genre de taichi, en musique (que Nao émet), démontrant bien les degrés de libertés de ses différentes articulations, ainsi que sa maitrise de l’équilibre. Contrairement à Pepper qui se déplace grâce à un monopode sur roues, Nao tient sur deux jambes indépendantes, totalement articulées.

Un autre Nao, professeur, invite à réviser le calcul mental en écrivant des additions simples à l’aide d’un feutre effaçable sur une surface blanche. Nao vous faisant face, il a la politesse et le talent d’écrire l’addition à l’envers, donc à l’endroit pour son interlocuteur. L’écriture est quelque peu tremblotante, mais lisible.

L’interlocuteur est prié de donner la réponse dans un temps déterminé et Nao la valide ou non en fonction de son exactitude ou indique que le temps est écoulé. Là encore, avec un évident problème de communication, les réponses n’étaient pas toujours entendues ou comprises, ce qui m’a valu quelques frustrations.

L’écriture d’une simple addition du type 12+5= prend un temps certain, qui peut vite lasser les “élèves” du professeur Nao. A cette remarque, l’animatrice admet qu’une partie des enfants interagissant avec Nao se lassent rapidement alors que d’autres enfants vont s’efforcer d’établir un lien et montrent plus de patience.

Sur une table, on peut s’initier à la programmation de Nao, qui est un objet connecté. Chaque Nao dispose d’une adresse IP grâce à laquelle on peut lire ou charger le programme.

La programmation est relativement simple et intuitive, visuelle, grâce à des blocs de fonction dont on peut éditer les propriétés. Des connecteurs lient les blocs et leur placement séquentiel tient lieu d’ordre chronologique.

Des blocs spécifiques totalement éditables laissent la liberté de programmer en Python. Lorsque Nao sera commercialisé pour le grand public, une platteforme permettra de télécharger des modules ou applications.

Nao dispose d’une heure d’autonomie, ce qui peut sembler peu à prime abord mais qui se comprend lorsque l’on voit l’ensemble de l'électronique et les différents moteurs qui gèrent les articulations, les capteurs, les actuateurs, etc.

>En savoir plus sur les usages de Nao


Pepper

Pepper, 1,20m est nettement plus grand que Nao et reconnaissable à sa tablette graphique qui orne son buste.

Si Nao semble être masculin, Pepper est nettement plus androgyne. L’animatrice l’appelait “elle” et à ma question sur le genre de Pepper, elle répondit diplomatiquement que Pepper est ce que vous souhaitez ou imaginez. Pepper peut donc être Mémère si le coeur vous en dit.

Le Pepper avec qui j’ai eu un fit m’a proposé d’exécuter une danse, ce qu’hôte poli j’ai accepté. Pepper se trémousse avec autant de grâce qu’un Nao, du moins dans sa partie supérieure, étant monté sur monopode à roues.

J’ai été surpris que le Pepper danseur ne prenne pas en compte mes mains entrant dans sa zone d’évolution. L’animatrice m’ayant expliqué la sophistication de son système optique, dont une caméra 3D, je m’attendais à ce que Pepper stoppe ses contorsions si quelque chose entre dans son champ d’évolution, mais non. Ainsi aurait-il pu renverser des verres dans un cocktail ou mettre ses doigts dans les yeux d’un enfant trop curieux... Pepper dispose d’une autonomie de 12 heures.

Source image : http://www.aldebaran.com/fr


A quand un robot à la maison ? par lemondefr

Pepper va entamer une carrière d’hôte(sse) d’accueil en boutique


Nestlé va embaucher 1.000 robots pour vendre ses machines à café au Japon

Pepper, petit semi-humanoïde monté sur roulettes avec une tablette tactile en guise de ventre, est capable de donner des explications sur les différents articles de façon interactive en dialoguant quasi naturellement avec les clients. Il est ainsi censé les conseiller sur les différents articles proposés en fonction de leurs besoins et goûts. De plus, plusieurs Pepper peuvent mutuellement se transmettre ce que chacun a appris, et réagir plus adroitement vis-à-mis de chaque interlocuteur. Nestlé Japan table aussi sur le côté ludique de Pepper, individu qui ne manque pas d’humour et va à coup sûr s’ingénier à interpeller les chalands pour les attirer jusqu’au coin machines à café des magasins d’électroménager.

Source: http://www.liberation.fr/economie/2014/10/29/nestle-va-embaucher-1-000-robots-franco-nippons-pepper-au-japon-pour-vendre-ses-machines-a-cafe_1131789


Nao, Pepper, quel intérêt les robots humanoïdes ?

Selon les explications données à l’atelier, la forme humanoïde favorise l’adoption des compagnons cybernétiques. J’oppose l’argument que D2R2, le robot à forme de bidon aspirateur de la guerre des étoiles était jugé très sympathique sans rien n’avoir d’humanoïde.

L’échange n’apportera pas de réponse à mon intérogation : Should robots look human to be likeable?

Le choix de la forme humanoïde appartient à Aldebaran, qui porte une vision : les robots humanoïdes sont une nouvelle espèce bienveillante à l’égard des humains.

Chacun peut se faire sa propre opinion en comparant Pepper à OSHbot, dans un emploi similaire, par exemple.



Disclaimer

Les opinions exposées dans cet article n’engagent que son auteur, qui n’a aucun lien avec la société Aldebaran. Les erreurs éventuelles peuvent être signalées à christian.hohmann[at]free.fr


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn




Mise à jour le Vendredi, 05 Décembre 2014 14:12