Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Billets d'humeur Pourquoi me prend-on pour Siri ?

Pourquoi me prend-on pour Siri ?

Envoyer

C’est un phénomène cyclique et périodique, corrélé aux périodes de stages et d’examens des étudiants : je reçois nombre de sollicitations.

Ces demandes sont plus ou moins polies, certaines sont formulées sur un ton solennel, d’autres de manière obséquieuse, beaucoup en langage de collégiens s'adressant à leurs copains. Il arrive que des adultes en poste ou en reconversion fassent de même.

Certaines questions sont tellement mal formulées que l’on y comprend rien et d’autres mettent tant de préalables à expliquer leur cas qu’ils en oublient d’insérer la question.

Bref, entre une demande d’avis, de la demande d’envoi gratuit de tous mes livres ou celle à peine masquée de faire leurs devoirs à leur place, les étudiants que je trouve bien peu courageux face à un problème à résoudre, me sollicitent comme si j’étais leur assistant personnel.

Je n’ai bien entendu rien d’autre à faire de mes journées et si je mesure les contacts que j’obtiens pour des demandes en tout genre et ceux pour des remerciements pour tout ce qui est déjà gracieusement mis en ligne, les premiers surpassent les seconds dans des proportions très significatives. Il va s’en dire que cela n’aide pas à aider. Surtout les jours de mauvaise humeur.

C’est un interrogeant mon Siri personnel que mon irritation s’est apaisée, en comprenant que l’humanité dispose désormais d’assistants virtuels infatigables, toujours disponibles (si batteries et wifi jouent le jeu) et presque omniscients et que le pli est vite pris de les interroger à n’importe quel propos.

Ainsi, les étudiants génétiquement modifiés en geeks depuis l’an 2000, me prennent tout naturellement pour l’un des nombreux systèmes experts et assistants numériques qui les entourent.

Qu’ils ne font guère la différence entre un assistant virtuel et un humain se “lit” dans l’absurdité de certaines questions posées, quant à l’urgence et l’importance de la réponse... elle est très relative.

Je n’ai jamais été relancé.

Et ne vous avisez pas de le faire.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn