Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Bienvenue sur le site de Christian HOHMANN

Janvier 2017

Quoi de neuf, à part les voeux ?

Une fois mes traditionnels voeux exprimés, que puis-je vous proposer en ce tout début d'année ?

D'abord et avant tout des vidéos. La vidéo prend une part croissante parmi les médias de ma médiasphère. Au moment d'écrire ce billet et après un peu moins de 6 ans, ma chaine Youtube compte 101 vidéos en ligne qui ont incité 3.415 personnes à s'abonner et ont accumulé 600.332 vues.

Devant le succès remporté par les courtes séquences, j'ai accéléré la production et la mise en ligne en fin d'année 2016 et mis en place une signalétique pour trouver plus rapidement les clips relevant d'une catégorie particulière.

Les habitués de ce site auront éventuellement remarqué l'apparition d'une nouvelle rubrique dans les menus de gauche: Usine du futur - Industrie 4.0

Cette thématique prend de l'ampleur en termes de publications, même si pour l'instant il y a plus d'effets d'annonce que de révolutions tangibles, les potentialités sont réelles, les opportunités et les risques également. L'Allemagne étant en pointe en ce domaine, je vous ai "décodé" l'excellent reportage de la TV allemande (pour les non-germanophones).

Autre "inclusion": l'intéressante démonstration sur le caractère mortifère de la réduction des coûts par Frédéric Fréry, Professeur à l'ESCP Europe : Réduire les coûts est inutile et nuisible

J'ai également partagé mes étonnements suite à la visite (un diagnostic en fait) dans l'industrie du luxe helvétique : la fabrication dans le luxe racontée à celles et ceux qui n'ont pas la chance de visiter

Il y a bien d'autres choses, que vous retrouverez via le panneau de droite, sous la rubrique dernières parutions. Espérant cette année encore pouvoir vous compter parmi mes fidèles lecteurs, mes abonnés Youtube ou twitter, voire vous croiser sur mon blog en anglais...


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    


 

Décembre 2016

Au tout début novembre, à la faveur d’un long trajet en voiture, je résolus de converser avec ma caméra comme si je devisais avec un passager imaginaire, en abordant divers sujets. Les différentes séquences sont diffusées sur ma chaîne Youtube et plus précisément sur la playlist “En voiture avec Christian Hohmann”. A mon grand étonnement, cette série est bien accueillie et me vaut commentaires et encouragements.

Peut-être parce que ce n’est pas un exposé professoral de mes opinions à propos de la banalisation du Lean ou ma méfiance des ceintures Six Sigma...

D’autres séquences vidéo proposent d’autres thèmes tels que les questions préalables à se poser avant d'engager une démarche SMED ou encore comment j’en suis arrivé à m’intéresser à la Théorie des Contraintes.

Mon collègue Philip Marris m’a bien fait rire en me révélant le management façon mouette (imitation de la bestiole à l’appui), ce qui n’a pas manqué d’inspirer un article !

Enfin, est-ce parce que mon édito précédent, du mois de novembre, suggérait L’automne des méthodologies que les appels à l’aide se sont enchaînés ? Voilà donc une fin d’année moins maussade et passive que je n’imaginais !

En espérant que vous continuez à trouver de la valeur, intérêt et plaisir sur ce site, je vous souhaite bonne lecture !


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    


 

L’automne des méthodologies

Christian HOHMANN

En ce début de novembre 2016, alors que la nature explose de couleurs avant de se fondre dans les ternes teintes hivernales, que les jours raccourcissent et que les humeurs passent à maussade, le regard sur les trois principales méthodologies que sont la Théorie des Contraintes, Lean et Six Sigma est à l’avenant.

De mon observatoire professionnel je vois bien que la Théorie des Contraintes reste désespérément confidentielle malgré tous ses potentiels. Ses plus fervents évangélistes s’en désolent, se tordent les mains et se lamentent. Rien n’y fait. La Théorie des Contraintes restera probablement une arme secrète de quelques initiés qui obtiendront d’insolents résultats de manière incompréhensibles aux observateurs. Voilà pour elle.

Lean s’est banalisé et c’est une bonne chose. Mais la banalisation amène également l’illusion de tout savoir, d’avoir tout fait, d’être Lean. Après tant d’années à en parler, à en tâter, les entreprises (leurs managers) ont envie d’autre chose, de neuf. Je leur suggérerai bien de s’intéresser à Lean Product and Process Development (LPPD) pour enfin exploiter les potentiels significatifs avec Lean. Mais cela sera-t-il suffisamment exotique pour les intéresser ?

Six Sigma ne semble pas en très bonne posture non plus. Le constat qu’en fait le spécialiste français Maurice Pillet confirme mes propres observations. Trop experte, trop matheuse, trop elito-centrique (il n’y en a réellement que pour les Black Belts, en deçà c’est de la piétaille), les initiatives Six Sigma semblent se limiter à des chantiers de résolution de problèmes qui suivent un canevas DMAIC. De statistiques point ou presque.

Si ce site était un bar, on y trouverait les grands classiques que je viens de citer, bien alignés derrière le comptoir. On y trouverait des responsables démoralisés, des décideurs maussades, des opérationnels curieux et des stagiaires perdus, tous cherchant parmi les fioles l’elixir à résoudre leurs problèmes. Si j’étais le barman, je proposerai opportunément le cocktail survitaminé TLS, une synergie de Théorie des Contraintes, Lean et Six Sigma.

Ce bar est ouvert tout le temps, à tous et il est happy hour constamment puisque tout y est gratuit. Une bonne nouvelle pour affronter l’hiver qui arrive, non ?


Si vous aimez, partagez !

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    


 

TLS en octobre 2016

Le 14 octobre 2016, Maurice Pillet, le “pape français” de Six Sigma et auteur de plusieurs ouvrages dont précisément “Six Sigma, comment l’appliquer” passait la journée avec l’équipe de Marris ConsultingNotre collègue, Selim Ben Mlouka a eu l’idée de faire poser Philip Marris, Maurice Pillet et moi-même avec nos livres respectifs en affirmant que voilà les incarnations de TLS, la synergie de la Théorie des Contraintes, Lean et Six Sigma.

Pour lire la suite de cet article, suivez >ce lien<


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    


 

Septembre 2016

Ce que vous avez peut-être manqué cet été

Ce ne sont pas moins de 13 articles que j'ai posté en juillet et août sur ce site. Le premier, Réinventer ou réenchanter votre business, présente le Business Model Canvas, un outil d'analyse et de créativité utilisé par le mouvement Lean Startup pour définir la stratégie, la strucutre de l'entreprise et faire le point sur les ressources. Au-delà des startup, ce sont les entreprises établies qui peuvent reprendre l'outil et l'approche à leur compte pour réinventer ou réenchanter leur business.

Bien voir pour mieux gérer, le livre présente le fameux livre qui a révélé la technique de la cartographie Value Stream Mapping (VSM) avec mes commentaires.

Valorisation des rebuts selon Throughput Accounting explique comment la "comptabilité" selon la Théorie des Contraintes considère le coût des rebuts, d'une manière totalement différente de la comptabilité traditionnelle qui considère qu’une pièce progressant le long d’un processus de transformation prend de la valeur au fur et à mesure, puisque chaque transformation lui confère une valeur ajoutée supplémentaire égale au taux horaire de la ressource utilisée multiplié par le temps passé à la transformation.

Mon portail dédié à la cartographie VSM s'est également enrichi de 2 autres articles : VSM - à propos de Valeur Ajoutée qui revient sur la notion de VA dans le contexte d'une VSM et VSM - Faut-il mettre au propre qui répond que ce n'est pas forcément une bonne idée.

Mes vacances à moi ont été en grande partie occupées à revoir le Lean en Conception et Développement ou son équivalent anglais Lean Product and Process Development. J'ai ainsi posté :

Au niveau vidéo, les plus récentes sont :

Vous retrouverez toutes mes vidéos sur ma chaine Youtube.

Sur mon blog en anglais, j'ai posté 8 nouveaux billets en juillet et 6 en août, parmi lesquels :

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn