Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Check listes

Envoyer

Le travail artisanal repose (reposait?) le plus souvent sur un savoir-faire particulier, que les maîtres enseignent par la pratique à leurs apprentis. Ce savoir-faire est rarement décrit, écrit ou formalisé. La rigueur et la répétabilité dans l’industrie n’existerait pas sans la formalisation des tâches. Procédures, modes opératoires, protocoles…

La science de l’ingénieur pèse, mesure, calcule et décrit ce qu’il faut faire, comment il faut faire, pour arriver à reproduire efficacement des biens, sans nécessairement disposer d’un savoir-faire préalable, grâce à la standardisation. Le besoin de formalisation croît, notamment sous la pression de normes et réglementations de plus en plus exigeantes. Ces normes imposent l’utilisation de procédures, l’apport de preuves, la traçabilité, etc.

La check liste est un outil simple mais efficace, qui liste de manière exhaustive des opérations ou des contrôles à effectuer. Les check listes peuvent imposer un ordre chronologique ou présenter un classement par priorités. Mieux qu’un simple pense-bête, véritable procédure miniature, la check liste prend tout son sens si la personne chargée d’un contrôle y porte une marque attestant de sa validation.

L’intérêt d’une check liste réside dans le fait qu’elle peut combiner le mode opératoire et l’enregistrement des opérations sur un même document. Même pour les personnels astreints à un travail routinier, la check liste assure qu’ils ne dérivent pas de la méthode, ni n’oublient un élément de leur tâche. L’enregistrement par une marque ou signature, pour preuve de la bonne exécution de la tâche, engage le personnel et les force à la rigueur.

En cas de problèmes, le contrôle des check listes elles-mêmes permet de vérifier si les tâches prévues ont bien été effectuées. Si les check listes montrent que "oui", mais manifestement cela n’a pas été fait, l’interrogatoire du personnel aidera éventuellement à déterminer s’il s’agit de négligences.

Si les check listes souffrent parfois d’une image négative, associées à des dispositifs contraignants pour gens négligeant, elles demeurent est un excellent dispositif anti-oublis ainsi qu’un outil de base de la rigueur. Le transport aérien, s’il ne fallait citer que cet exemple, donne une bonne assurance sur la sécurité des passagers par les contrôles minutieux à l’aide de check listes.

La check liste n’est pas liée au seul domaine de la qualité ; une liste de course est une check liste, la liste des ingrédients d’une recette de cuisine…


Mise à jour le Mardi, 20 Mai 2014 04:56