Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Usine du futur - Industrie 4.0 Qu’est-ce qu’un système cyber-physique

Qu’est-ce qu’un système cyber-physique

Envoyer

Christian HOHMANN

Système cyber-physique est une francisation directe de l’anglais “cyber-physical system” (CPS) qui correspond à un système intégrant de l’électronique et du logiciel, des capteurs et des actionneurs et dotés de capacité de communication. Un système cyber-physique est autonome et “embarque” de ce fait les éléments mentionnés précédemment.

Cet article a été déplacé vers mon Blog de la nouvelle industrie, je vous invite à l'y découvrir : Qu’est-ce qu’un système cyber-physique ?

Un CPS interagit avec son environnement dans lequel il prend des données, les traite et au travers d’une boucle de rétroaction contrôle ou influence le processus auquel il est associé. Les CPS sont utilisés pour contrôler et piloter les processus physiques et “augmentent” ainsi ces processus de fonctionnalités nouvelles.

De par ses capacités de communication, un CPS peut agir en collaboration avec d’autres systèmes et/ou échanger des données avec des systèmes distants. La communication peut être filaire via un bus industriel par exemple et/ou sans fil. Lorsqu’un CPS utilise les technologies de communication de l’internet, il devient une brique de base de l’internet des objets.

Un CPS se caractérise par un haut degré de complexité qui est en partie intrinsèque (l’intégration décrite précédemment) et surtout du fait de l’interconnexion et des interactions dynamiques avec d’autres systèmes. Les CPS s’utilisent le plus souvent en réseau. L’utilisation en réseau permet de jouer avec l’intelligence distribuée sur les différents CPS ainsi que sur leurs spécificités individuelles. Les réseaux CPS sont scalables et reconfigurables, c’est à dire que l’on peut ajouter ou retirer des CPS. 

L’usine intelligente ou "smart factory" repose sur des CPS qui échangent de manière autonome des informations, contrôlent des processus et déclenchent des actions en fonction des “circonstances”. Un tel système acquière une capacité d’auto-adaptabilité et d’agilité en fonction de l’analyse de paramètres clés. 

Exemple : une commande entrante urgente peut être insérée automatiquement dans le processus de production car les différents CPS et les systèmes informatiques de la chaîne logistique auront vérifié la disponibilité des matières, ré-ordonnancé la production, piloté le changement d’outils sur les machines adéquates ainsi que l’impression personnalisée sur l’emballage, édité les documents de transport, etc.

Les CPS peuvent également déclencher une alerte pour maintenance préventive, car l’ensemble des paramètres surveillé montre une forte probabilité de panne. Cette “prédiction” est obtenue à la fois par corrélation des paramètres avec des scénarios de pannes déjà décrits (analyse de risques, AMDEC, cas décrits) mais également par corrélation avec l’historique des données emmagasinées.

Les données collectées via les CPS peuvent également être retravaillées pour fournir aux clients des services à valeur ajoutée (payants), tels que des statistiques, des analyses, de la traçabilité, etc.

On voit par cette description que le concept d’industrie 4.0 va bien au-delà de simplement fournir des tablettes aux agents de maintenance et/ou aux conducteurs d’installations pour le suivi et le pilotage de machines.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    

Mise à jour le Dimanche, 29 Octobre 2017 09:47