Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Lean Entreprise Lean Management Supplier Development

Supplier Development

Envoyer

Depuis que les grandes entreprises donneuses d’ordres sous-traitent et externalisent une part importante de la valeur ajoutée afin de se concentrer sur leurs compétences de base, elles dépendent de plus en plus sur leurs fournisseurs.

Dans l'industrie automobile et aéronautique, le taux de création de valeur est d'environ 20% pour les donneurs d’ordres et 80% pour les fournisseurs.

L'ensemble de la performance de la supply chain étendue peut ainsi être altérée par un seul fournisseur n’atteignant pas les objectifs assignés.

Or les fournisseurs, notamment de rang supérieur à 1 n'ont le plus souvent pas encore atteint un niveau de maîtrise et de maturité comparable à celui de leurs principaux donneurs d'ordres. De ce constat découlent deux besoins pour les entreprises :

  1. prendre des mesures pour sécuriser leur Supply Chain
  2. trouver et/ou développer leurs fournisseurs stratégiques

La démarche supplier development est ainsi une démarche de sécurisation de la Supply Chain qui vise à maintenir la réalisation de la promesse faite au client, malgré les aléas et incidents qui perturbent les processus.



Supplier Development

La démarche supplier development est un type d'aide fournie à certains fournisseurs afin de régler les problèmes et/ou améliorer la qualité, les délais livraison ou la maitrise des coûts. Cette aide peut être imposée d’autorité au fournisseur contractuellement par le donneur d’ordres si le fournisseur ne répond pas aux objectifs assignés. C’est le cas le plus fréquent.

L’aide peut également être proposée à un fournisseur dans un cadre partenarial comme un moyen d'améliorer la performance globale de la supply chain et d’en partager les bénéfices.

Les programmes de développement des fournisseurs font souvent partie d'un programme Lean ou d’Excellence qui s'étend au-delà du strict périmètre de l'initiateur, "au-delà de ses portes".

L’acceptation de ce type de programme est le plus souvent une clause non négociable du contrat.

Le développement des fournisseurs prend le plus souvent la forme d’une assistance technique ou méthodologique fournie par une équipe spéciale déléguée par le donneur d’ordres ou par des consultants mandaté par lui.

Dans certains cas, le fournisseur problématique reste libre d’accepter ou non l’aide mais dans tous les cas est tenu d'agir. Pour éviter la présence inquisitrice d’intervenants mandatés par son donneur d’ordres, le fournisseur peut préférer se faire aider par des consultants qu’il choisit lui-même, ou encore tenter de régler les problèmes et restaurer la confiance par lui-même.

L’activation du supplier development suite à des problèmes induit des coûts pour les deux parties; coûts liés aux problèmes et coût de la remédiation. Ainsi, le "développement des fournisseurs", aussi sympathique que puisse paraître la formule l’est rarement en réalité. Les acheteurs utilisent le cas pour affermir leur pouvoir de négociation, pressurer les prix ou imposer certaines conditions, que le fournisseur ne peut guère refuser au vu des circonstances.

Ces considérations mises à part, le développement des fournisseurs ressemble à une mission de consulting. Elle est faite d'analyse et résolution de problèmes, d'amélioration des processus, de prévention de risques et ainsi de suite.

Pour éviter toutes surprises, la plupart des acheteurs vérifient les capacités et capabilité d’un candidat fournisseur avant de lui accorder un contrat. Cela se fait habituellement au travers d’audits fournisseurs.

J'ai publié un livre sur le sujet en 2004, combinant l’audit qualité et supply chain en un seul audit, afin de rendre ce processus de sélection moins coûteux pour les deux parties, plus efficace et plus systématique.



Mise à jour le Mardi, 22 Juillet 2014 06:32