Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Lean Entreprise Value Stream Mapping Cartographie VSM, quel niveau de détails ?

Cartographie VSM, quel niveau de détails ?

Envoyer

Une cartographie VSM est un outil adaptable, qui tel un zoom peut décrire de manière synthétique un vaste périmètre ou de manière précise une portion de processus.

L’outil VSM permet aussi bien de décrire une partie d’un processus sur un périmètre limité, un processus dit porte-à-porte qui décrit le flux de création de valeur au sein (aux bornes) de l’entité, ou un processus plus étendu qui englobe plusieurs usines d’un groupe industriel ou plusieurs entités d’une supply chain.

Ajuster le niveau de zoom

La cartographie VSM vise initialement à appréhender une globalité, la "grande image" (big picture) et pas uniquement des processus individuels sans leurs interconnexions. Il est important de visualiser comment le processus global fonctionne dans son état actuel, tant du point de vue du flux physique que du flux d'informations.

Le niveau de détails requis se détermine en fonction du problème à traiter, de la compréhension à obtenir. Une double indication issue de l'expérience peut aider à ajuster le niveau de zoom :

  • moins de 5 étapes dans un processus parait trop peu, cela va probablement rester une analyse imprécise par manque de détails
  • plus de 20 étapes dans un processus et il faut se demander si un tel niveau de détails est réellement nécessaire.

La recommandation, sans que cela soit une règle absolue, est de rester dans la fourchette 5 à 15 étapes. Le mot "étape" étant à lui-même à ajuster : désigne-t-on un poste de travail, un cycle, une phase ou une étape d'un processus ?

La manière la plus commune et la plus formatrice de débuter avec une VSM est certainement la cartographie des flux physiques de porte-à-porte, ou de l'entrée à la sortie. Elle concerne un périmètre suffisamment vaste pour y rencontrer différentes configurations de stockage, diverses modalité de transmission d’informations, des éventuels points de découplages, etc. tout en autorisant la description avec un niveau de détails relativement fin : caractéristiques d’une machine, dimensionnement d’un supermarché, etc.

Par ailleurs, les détenteurs de l’autorité nécessaire pour effectuer ou commander des améliorations (dans la phase Value Stream Design) sont généralement sur place, ce qui permet leur implémentation rapide.

Un tel processus peut généralement se parcourir à pied, il s’étend typiquement du quai de réception des marchandises à celui de l’expédition des produits finis, d’où l’expression "de porte-à-porte".

Chercher davantage de détails

Toutefois, il peut être opportun de zoomer en avant pour se concentrer sur une portion de processus particulièrement compliqué ou qui pose problème, pour justement mieux en déterminer les causes de dysfonctionnements ou les potentiels d’amélioration.

Simplifier pour ne retenir que l’essentiel

Inversement, il suffit parfois d’une compréhension globale d’un processus pour résoudre un problème ou éclairer une décision. Dans un tel cas, inutile d’investir du temps d’investigation et de représentation de détails inutiles.

Par ailleurs, les consultants qui mènent des diagnostics ou des chantiers ciblés le savent bien, sous contrainte de temps, il faut ajuster le niveau de zoom (le niveau de détail des investigations) de telle manière à récupérer de l’information suffisamment pertinente sans perdre du temps précieux dans les micro-détails.



Mise à jour le Vendredi, 25 Mars 2016 05:19  

Sujets similaires