Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Usine du futur - Industrie 4.0 Megatrends et manufacturing

Megatrends et manufacturing

Envoyer

Christian HOHMANNL’étude des megatrends permet de préparer les scénarios les plus probables ou les plus désirables, ainsi que les transitions nécessaires par des décisions politiques, la définition de stratégies, les programmes de formations, l’investissement, etc.

Les megatrends ont un impact considérable sur de nombreux domaines et secteurs, y compris sur les systèmes productifs et la manière dont on va produire les biens dans le futur. L’European Factories of the Future Research Association (EFFRA) a analysé les megatrends qui vont impacter le futur du manufacturing et en a déduit une feuille de route pour l’horizon 2030 dont cet article s'inspire en partie.


Sommaire

Megatrends en bref

Analyse personnelle, megatrends et manufacturing

  • L'usine du futur
  • Techniques, technologies et méthodologies
  • Emploi

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn


En bref: les megatrends, leurs impacts prévisibles et les défis

Au nombre des megatrends comptent l’accroissement de la population mondiale, le vieillissement de la population et la concentration urbaine qui caractérisent les changements démographiques. Ceux-ci renforcent le besoin d'une approche de développement durable.

Les défis en la matière sont donc de faire face aux besoins de la population avec des ressources que l’on sait disponibles en quantités finies, mais également la prise en compte de l’allongement de la durée du travail et par conséquent de la prise en compte des contraintes liées à une main d’œuvre sénior.

Les ressources naturelles limitées telles que les sources d’énergies fossiles, l’eau, certains métaux et matériaux posent la question de leur utilisation au plus juste, du réemploi et du recyclage. Ce point est renforcé par les impératifs de prise en compte du changement climatique et plus généralement des impacts environnementaux.

Les changements démographiques et les difficultés de déplacement urbains, le temps perdu en transports de personnes, laissent entrevoir la question de la cohabitation des usines et des zones résidentielles, sachant que les entreprises industrielles ne pourront pas toujours être reléguées aux périphéries urbaines, nombre d’entre elles étant déjà installées puis encerclées par l’extension de l’habitat.

Certains promoteurs du concepts Industrie 4.0 prédisent que les personnels des usines du futurs pourront rentrer chez eux pour prendre leur pause, tant les nouvelles usines seront intégrées et proches des lieux de résidence.

Cette proximité et mixité industrie / résidences pose des questions de "discrétion industrielle", de limitation de toutes les pollutions et nuisances pour une intégration urbaine réussie, avec les contraintes subsistantes en matière de logistique : fréquences et volumes des approvisionnements, des expéditions…


Christian HOHMANNAnalyse personnelle, megatrends et manufacturing

Après avoir été cadre opérationnel dans l’industrie, puis observateur et acteur des transformations en tant que consultant et “analyste-futurologue” par passion, mon analyse sur les tendances futures en manufacturing se structure autour de trois thèmes :

  1. L’usine du futur : a quoi va t-elle ressembler, en quoi sera-t-elle différente de celles du passé et du présent, si toutefois elle doit être différente.
  2. Les technologies et méthodologies qui rempliront l’usine du futur, tant du point de vue du hardware que du software et du knowledgeware.
  3. L’emploi et la place de l’humain : quels emplois seront proposés, à qui et en quelle quantité ?

L’usine du futur

L’usine du futur va être différente des usines du passé par nécessité. Elle devra s’inscrire dans une perspective de développement durable et s’intégrer dans les zones urbaines.

Ces deux contraintes sont interdépendantes : pour s’intégrer en zones urbaines les usines doivent présenter des caractéristiques qui rendent leur intégration acceptable d’une part, dans certaines zones géographiques et à causes des évolutions sociétales, les usines ne peuvent plus être éloignées des lieux de vie.

>En savoir plus (bientôt)

Technologies et méthodologies

Les technologies très “hypes” du moment sont l’impression 3D et plus largement ce que l’on appelle “additive manufacturing”.

Avec ces dernières, plutôt que d’enlever de la matière pour créer quelque chose, on ajoute de la matière couche par couche pour créer des objets en volume.

Mais les aspects technologiques ne se limitent pas à ces techniques car il y a également la robotique et son évolution en “cobotique”, les progrès de l’intelligence artificielle qui ouvre la voie au machine learning. L’exploitation des données massives, plus connues sous le terme “big data” va également impacter le manufacturing de bien des manières : prévisions des ventes, planification, prévention des pannes, etc.

Au rayon des méthodologies se pose la question de la pertinence future de celles qui sont en vogue actuellement : Lean, Six Sigma et la plus confidentielle Théorie des Contraintes. Auront-elles encore leur place dans un environnement plus automatisé, plus robotisé, plus digitalisé ?

>En savoir plus (bientôt)

L’emploi et la place de l’humain

Quels emplois proposera l’usine du futur ? Quelles seront les compétences nécessaires ?

Le discours me semble exagérément optimiste sur le nombre d’emplois, la conversion des personnels “anciens” et l’emploi des seniors.

>En savoir plus (bientôt)


Mise à jour le Jeudi, 18 Septembre 2014 13:41  

Sujets similaires