Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les huit piliers de la TPM

Envoyer

Le JIPM (Japan Institute for Plant Maintenance) a défini huit piliers (1989) sur lesquels une démarche Maintenance Productive Totale (TPM) durable s'appuie.
Ils sont répartis en deux familles de quatre :

  • la première famille visant l'amélioration de l'efficience du système de production,
  • la seconde débordant le cadre stricte de la production vers les services et les fonctions connexes, visant la mise en place de conditions idéales au service de la performance industrielle

L'amélioration de l'efficience du système de production

La mise en place de conditions idéales au service de la performance industrielle

Les huit piliers visant à la mise en place durable de conditions idéales pour atteindre un niveau élevé de performance (industrielle). Il est admis que chaque pilier a sa propre stratégie de mise en oeuvre et s'appuie sur des outils éventuellement spécifiques.


Gestion et maintenance autonome des équipements

Ce pilier (Autonomous Maintenance ou AM) supporte le développement des compétences des opérateurs afin qu'ils soient autonomes pour prendre en charge l'entretien courant et les petites interventions de maintenance. Ceci :

  • répond au besoin de réactivité en cas de dysfonctionnement
  • développe l'autonomie des équipes de nuit, de week-end
  • implique, responsabilise et motive les opérateurs (empowerment, job enrichment)
  • libère les techniciens experts de la maintenance pour des interventions préventives, de l'amélioration, etc.

L'autonomie peut être obtenue en divisant les processus et/ou les ateliers en sous-processus ou zones plus petites, dans lesquels un groupe prend en charge les opérations courantes et interventions de premier niveau. L'AM vise à qualifier les personnels, les rendre compétents à intervenir sur les équipements qui leur sont affectés. Le déploiement de l'AM suit une progression en sept étapes :

  1. Nettoyage initial / remise à niveau
  2. Mettre en place des contre-mesures
  3. (Re)Mettre en place des standards
  4. Inspection approfondie
  5. Inspection du processus
  6. Établissement des standards "finaux"
  7. Maturité et autonomie

Élimination des gaspillages / Améliorations focalisées

Sont visés tous les gaspillages et causes de perte d'efficience. La recherche et l'élimination de la cause racine doit éliminer définitivement les dysfonctionnements. L'indicateur est le TRS et ce sont ses composantes qui après analyse focaliseront les actions d'amélioration.

Maintenance planifiée

La maintenance planifiée vise à réduire, idéalement à éliminer la survenue des pannes, par conséquent l'augmentation du MTBF et la diminution du MTTR. La planification vise également à réduire les coûts, en évitant le recours à des heures supplémentaires non prévues, en gérant les pièces de rechange,etc.

La planification de la maintenance doit privilégier la maintenance préventive, voire conditionnelle, au détriment des interventions curatives.

  • MTBF : Mean Time Between Failures, ou Temps Moyen Entre deux Pannes (fiabilité)
  • MTTR : Mean Time To Repair ou Temps Moyens Jusqu'à Réparation (réparabilité)

Amélioration des connaissances et des savoir-faire

Il s'agit de gérer les connaissances : établir l'état actuel et les besoins de formation, planifier les formations en privilégiant le parrainage (un initié formera un débutant) afin de mutualiser les connaissances et les disséminer dans l'entreprise. Les formations pourront être différenciées en fonction du personnel ciblé ; opérateurs à informer, opérateurs à impliquer, membres d'un groupe autonome, membres du comité de coordination.

Maîtrise de la conception des produits et équipements associés, capitalisation des savoirs

La capitalisation de l'expérience sert à accélérer les nouveaux projets, les nouvelles mises en places, les nouveaux développements. Il s'agit avant tout de ne pas reproduire les erreurs du passé, de prendre en compte toutes les leçons apprises lors des résolutions de problèmes, d'intégrer les amélioration dans le design des équipements, les rendre plus facilement maintenable, etc. En structurant la mise en oeuvre de nouveaux projets selon ce principe, la mise au point peut en être fortement diminuée, voire éliminée.

Maîtrise ou "Maintenance" de la Qualité

Ce pilier est orienté vers le maintien du niveau de qualité des produits issus du processus et son amélioration. On cherche à éliminer les causes de non qualité, afin que chaque minute du temps process soit un minute utile, produisant un produits "bon". C'est la pro activité en matière de maîtrise de la qualité, tout comme la pro activité en matière de maintenance fait reculer les arrêts pour pannes.

Efficience des services connexes ou "TPM dans les bureaux"

Cette extension aux services indirects vise à dupliquer les succès obtenus dans les ateliers par des méthodes, outils et approches tels les 5S, aux services support, généralement regroupés sous le terme de "bureaux". Leurs activités, si elles n'étaient pas conduites de manière efficiente, pourraient affecter la production.

Sécurité, conditions de travail et environnement

Dans le cadre (officiel ou non) du développement durable, ce pilier s'attache à éliminer toute cause potentielle de problème de sécurité, d'amélioration des conditions de travail et de respect de l'environnement.


Mise à jour le Mardi, 12 Septembre 2017 09:32  

Sujets similaires