Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Management du changement Chaudron d’or, béquilles, sirène et alligator

Chaudron d’or, béquilles, sirène et alligator

Envoyer

Les promoteurs d’un changement sont le plus souvent passionnés par l’idée ou le but qu’ils soutiennent au point de s’aveugler avec une rationalité limitée par leur passion. Amoureux de leur solution, ils en perdent parfois toute capacité à raisonner. De ce fait, toute tiédeur ou prudence quant au changement proposé est taxée de résistance au changement, a fortiori lorsque le changement est refusé. Cette dénomination générique de résistance au changement est une excuse commode pour rejeter la responsabilité du refus sur les autres et ne pas s’astreindre à analyser les causes du refus, se remettre soi-même en cause.

Les supposés résistants au changement ont probablement une lecture différente et peuvent voir dans le changement plus d’inconvénients que d’avantages ou considérer que le maintien du statu quo comporte plus d’avantages que le changement. Une troisième interprétation possible est que le statu quo comporte de leur point de vue moins d’inconvénients que le changement.

De cela découle la recommandation de considérer le changement proposé selon la perspective de celle ou de celui à qui on le propose.

Chaudron d’or, béquilles, sirène et alligator

Le moyen mnémotechnique proposé pour se souvenir d’explorer les autres points de vue se base sur des métaphores. La première est celui du chaudron d’or qui se trouve au sommet d’une montagne.

Le chaudron d’or figure la récompense ou les avantages liés au changement, la montagne à gravir étant l’effort de changement à fournir pour atteindre le chaudron d’or. Typiquement, les promoteurs du changement vantent le chaudron et son contenu en ignorant le reste.

Les personnes invitées à gravir la montagne peuvent se montrer inquiètes quant aux risques encourus, quand bien même le chaudron d’or représente un attrait certain. Ces personnes pensent aux béquilles, symboles des blessures, accidents et plus généralement des risques encourus et mettent donc en regard le chaudron d’or et les béquilles, respectivement les avantages et inconvénients du changement.

Par ailleurs, ces mêmes personnes se trouvent sur la plage au pied de la montagne au chaudron d’or. Dans la mer, une ravissante sirène les retient près d’elle car la sirène ne peut quitter la mer. La sirène représente tous les avantages de la situation actuelle et par conséquents les attraits qui s’opposent au changement.

Or la plage est également le lieu où sévissent des alligators, métaphore des risques de la situation actuelle. Rester près de sa sirène signifie également rester à portée des alligators.

Sirène et alligator représentent ainsi respectivement les avantages et inconvénients du statu quo ou du refus du changement.

Les quatre symboles se placent dans une matrice à quatre quadrants telle que celle ci-dessous.


Avantages

Inconvénients

Changement



Pas de changement



Ainsi, les supposés résistants au changement ont probablement une lecture différente de la situation que les promoteurs du changement. Ils peuvent voir dans le changement plus d’inconvénients que d’avantages ou considérer que le maintien du statu quo comporte plus d’avantages que le changement. Une troisième interprétation possible est que le statu quo comporte de leur point de vue moins d’inconvénients que le changement.

De cela découle la recommandation de considérer le changement proposé selon la perspective de celle ou de celui à qui on le propose.

Pour maximiser l’adhésion au changement, il faut que selon le point de vue des individus impactés, la récompense figurée par le chaudron plein d’or soit plus attractif que la sirène, il faut également que la menace liée au statu quo soit plus important (gros alligator) que les risques liés au changement (les béquilles).


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn



Voir aussi La résistance au changement existe-t'elle dans la rubrique Théorie des Contraintes



Mise à jour le Vendredi, 10 Octobre 2014 14:05