Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Logical Thinking Process - Thinking Processes Layers of resistance to change - ca ne marchera pas

Layers of resistance to change - ca ne marchera pas

Envoyer

Christian HOHMANNLes solutions innovantes, inédites, en rupture avec le modèle connu ou habituel comportent une part d’inconnues qui peut légitimement faire douter celles et ceux qui n’ont encore rien expérimenté de semblable. De la même manière, ceux qui ont testé une solution inhabituelle qui n’a pas délivré les résultats attendus peuvent également douter.


Le layer 3 s'exprime fréquemment par l'expression "Cela ne marchera pas". Les interlocuteurs sont soit réellement sceptiques, soit cherchent à se rassurer en conjurant les effets du changement.

Une variante au layer 3 est le doute quant à la couverture de la solution : "votre solution ne résoudra pas l’ensemble du problème / ne pourra s’appliquer partout ”

De fait, de nombreuses solutions proposées sont attractives mais se révèlent après coup insuffisamment évaluées quant à leur couverture. Il peut être extrêmement frustrant de constater que la solution ne fonctionne que dans certains cas et qu’il faut élaborer une autre solution pour compléter la première.


Surmonter la résistance de layer 3

Pour faire visiter la situation future dans laquelle les problèmes sont résolus, il existe le Future Reality Tree (FRT).

Celui-ci «positive» les effets indésirables (UDEs) constatés à l’aide d’injections, qui sont les solutions, changements et contremesures aux UDEs. Cette vision du futur permet d’apprécier le taux de couverture de la solution proposée, probablement au-delà de ce que l’interlocuteur sceptique aura imaginé.

Faire visiter l'état futur aux interlocuteurs sceptiques en leur présentant un FRT permet d'apaiser certaines craintes, de répondre à des questions et inquiétudes et compléter le cas échéant le FRT par des injections supplémentaires.

Notons que la co-construction des FRT avec les parties prenantes permet l'appropriation de ces changements et la vision du futur. On est toujours plus positivement incliné envers un futur choisi qu'envers un futur imposé.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Mise à jour le Mardi, 07 Octobre 2014 12:32  

Sujets similaires