Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Logical Thinking Process - Thinking Processes ToC et la résistance au changement

ToC et la résistance au changement

Envoyer

La Théorie des Contraintes (ToC) est une approche prônant très ouvertement le changement, ne serait-ce qu’au travers des trois questions fondamentales qui guident le cheminement de l’identification d’un problème vers sa solution :

  • Que changer ?
  • Vers quoi changer ?
  • Comment changer ?

Dès lors, il serait étonnant que la ToC soit épargnée par le phénomène de résistance au changement. De fait, bien que mature et bien outillée, la ToC n’échappe pas à la résistance au changement, une expression tant employée qu’on la croit inévitable et cause unique d’attitudes qui pourtant s’échelonnent de la neutralité totale, au manque d’enthousiasme jusqu’au refus obstiné.

Fidèle à sa posture d’approche « scientifique », l’hypothèse de la résistance systématique est soumise au test d’existence1.

Aller à l’article >La résistance au changement existe-t-elle ?<

Par ailleurs, dans le cadre de la Théorie des Contraintes (ToC), l’analyse des raisons qui poussent les individus à résister aux changements a inspiré la conceptualisation d’une structure de résistance en couches successives (couches en anglais : layers). Ce dispositif de défense en profondeur doit être démonté couche par couche pour emporter l’adhésion des individus.

Aller à l'article >Introduction au layers of resistance to change< (en français)

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn



Notes

1. Voir à ce propos Categories of Legitimate Reservations.



Mise à jour le Mardi, 07 Octobre 2014 12:26