Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Introduction aux layers of resistance to change

Envoyer

La résistance au changement est un thème qui préoccupe les managers de tout temps, et plus particulièrement depuis le basculement du mode commande & contrôle au mode participatif et à l’empowerment.

Dans le cadre de la Théorie des Contraintes (ToC), l’analyse des raisons qui poussent les individus à résister aux changements a inspiré la conceptualisation d’une structure de résistance en couches successives (couches en anglais : layers). Ce dispositif de défense en profondeur doit être démonté couche par couche pour emporter l’adhésion des individus.

Face aux craintes souvent irrationnelles qui poussent les individus à redouter ou à refuser un changement, la Théorie des Contraintes (ToC) propose des outils et des raisonnements très rationnels, qui démontrent que :

  • les craintes sont (bien souvent) infondées,
  • l’analyse scrupuleuse des problèmes et la construction rigoureuse des solutions permettent de résoudre les problèmes et de prévenir les effets négatifs redoutés.

Chaque couche peut être adressée par un ou plusieurs outils parmi les Thinking Processes (TP). Ceux-ci sont des outils fabuleux pour démontrer les erreurs de raisonnement ou l’invalidité de certaines hypothèses.

Divers auteurs ont contribué à l’identification des layers, d’où une liste de longueur variable et des numérotations qui peuvent différer. Ma propre synthèse est inspirée des sources suivantes ainsi que de mon expérience et analyse personnelle.


Au menu

LAYER 0. « Je n’ai / nous n’avons pas de problème », l’ignorance ou le déni.

LAYER 1. « Vous ne comprenez pas mon problème »

LAYER 2. "Ce n'est pas la bonne solution"

LAYER 3. "ça ne marchera pas !"

LAYER 4. "Votre solutions produira des effets négatifs"

LAYER 5. "Des obstacles s'opposent à votre solution"

LAYER 6. Craintes non formulées




La numérotation des layers (couches) respecte une séquence logique :

  1. Identification et verbalisation du problème
  2. Elaboration d'une solution
  3. Réserves et vérification de la robustesse, complétude, effets indésirables
  4. Identification des obstacles

et besoin de leadership, cohérentes avec la logique d'utilisation des différents outils TP.


Sources inspiratrices

Mise à jour le Mardi, 07 Octobre 2014 12:29  

Sujets similaires