Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Théorie des contraintes (ToC) Thinking Processes Conflict Resolution Diagram (Evaporating Cloud)

Conflict Resolution Diagram (Evaporating Cloud)

Envoyer

Conflict Resolution Diagram (CRD) est un outil basé sur la logique de nécessité (pour obtenir A, il faut B) servant à verbaliser et résoudre les conflits, dilemmes, oppositions, etc.

Deux postulats soutiennent le CRD :

  1. les conflits (opposition sur des objectifs, par exemples) tendent à être réglés par des compromis. Or un compromis requière des concessions de part et d’autre, ce qui éloigne la solution de compromis de chacune des solutions optimales opposées. Un compromis est donc une situation perdant-perdant qu’il faut éviter.

  2. les conflits sont souvent le résultat d’hypothèses fausses, de croyances, de mythes qui contraignent inutilement l’organisation mais dont personne n’a vérifié le bien fondé. Ainsi, il est plus judicieux de faire disparaître la source du conflit plutôt que de chercher à s’en accommoder, d’arriver à un compromis.

Comme son nom l’indique, le rôle premier du Conflict Resolution Diagram est de résoudre les conflits, en démontrant une des hypothèses comme fausse et/ou en injectant un “remède” pour arriver à une solution gagnant-gagnant.

Conflict Resolution Diagram est également connu sous le nom d’Evaporating Cloud (nuage d’évaporation), une métaphore symbolisant son pouvoir de faire évaporer les problèmes. A l'heure du Cloud Computing, cette métaphore quelque peu hermétique quoique poétique ne me semble plus très appropriée. Je préfère “Conflict Resolution Diagram”.

Pour voir un CRD à propos du nom du CRD, voir Scheinkopf Lisa, (1999) Thinking for a change: putting the TOC thinking processes to use. St Lucie Press/APICS, pp177-184.

>A propos du jargon< de la Théorie des Contraintes

Une fois ces postulats admis, on peut se concentrer sur :

  1. ce qui est requis ou désiré plutôt que sur ce qu’il est possible d’atteindre par les compromis,
  2. la vérification des hypothèses générant le conflit,
  3. des solutions (souvent de rupture) pour atteindre l’objectif fixé au point 1

Cas d’emploi

Un Conflict Resolution Diagram s’emploie pour :

    • confirmer l’existence / la réalité d’un conflit
    • identifier un conflit, source d’un problème majeur
    • expliquer la source d’un conflit, mettre à jour les hypothèses qui le soutiennent
    • résoudre un conflit, notamment avec des idées innovantes
    • éviter les compromis

    Résoudre un conflit

    Le CRD est un outil qui trouve son emploi isolément, face à un conflit identifié, soit dans une séquence d'analyse comme celle schématisée ci-dessous :

    L'état actuel est décrit au travers d'un Current Reality Tree (CRT). Dans son arborescence se trouve un conflit ou un dilemme qui sera reporté dans un CRD.

    La situation améliorée que l'on peut appeler situation future ou organisation/situation cible se décrit à l'aide d'un autre diagramme arborescent ; le Future Reality Tree (FRT).

    Pour passer de l'état actuel à l'état futur, les prérequis sont décrits par un Prerequisite Tree.

    Finalement le plan d'actions se décrit avec un Transition Tree.


    Structure d’un CRD

    Un CRD est fait de cinq entités (boites) conventionnellement nommées A,B,C,D et D’.

    L’entité A est l’objectif commun qui nécessite B et C pour exister. B et C sont deux exigences indispensables à A. D est un prérequis indispensable à B, tandis que D’ est un prérequis indispensable à C.

    D et D’ représentent les "objectifs" respectifs de chacune des parties en conflit.

    Les flèches symbolisent les relations de nécessité, par exemple “pour que B il faut D”.

    D et D’ sont en opposition ou en conflit, ce que symbolise la ligne brisée ou l’éclair qui les relie.

    Chaque flèche ou relation représente également une hypothèse ; “nous supposons que pour obtenir B, il faut D”. Chacune de ces hypothèses peut être vraie ou fausse.

    Dans la pratique les relations de nécessité sont plutôt exprimées comme des affirmations : pour obtenir A il faut B parce que ...justification. C'est à l'analyste utilisant le CRD de remettre en cause ces justifications en les considérant comme des hypothèses. Certaines d'entre elles, apparaissant comme évidentes, issues du bon sens peuvent être fausses !

    Test de validité

    Le CRD (ou Evaporating Cloud) doit passer avec succès le test de validité aux sept conditions suivantes :

    1. Pour que l'objectif A se réalise, il faut que B soit réalisé
    2. Pour que l'objectif A se réalise, il faut que C soit réalisé
    3. Pour que l'objectif B se réalise, il faut que D soit réalisé
    4. Pour que l'objectif C se réalise, il faut que D' soit réalisé
    5. Les conditions D et D' sont en opposition et il est impossible de les réaliser / obtenir simultanément
    6. La réalisation de D met C en danger
    7. La réalisation de D' met B en danger


    Résoudre un conflit

    Pour “évaporer” le conflit il suffit :

    • de démontrer que l’une des hypothèses / relation est fausse

    • d’injecter une solution qui invalide une des hypothèses

    Exemple


    >Continuez vers l'étude de cas<


    View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

    Mise à jour le Samedi, 04 Mars 2017 08:31  

    Sujets similaires