Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

A propos du jargon de la ToC

Envoyer

Christian HOHMANNLa Théorie des Contraintes, qui aurait aussi pu s’appeler “synchronous manufacturing” ou “synchronous management” ou encore “Throughput management”, est riche d’un jargon particulier et notamment de métaphores.

La nécessité d’acquérir ce jargon peut être un frein à l’apprentissage des concepts et outils de la ToC, mais c’est un exercice indispensable.

La majorité du corpus ToC est disponible en anglais, ce qui double la difficulté pour les non-anglophones ; lire, écouter, comprendre dans une langue étrangère des concepts pas toujours simples, exprimés de plus dans un jargon métaphorique.

Un “Jonah” par exemple est un praticien expert qui peut coacher des apprentis. Le nom Jonah fait référence au personnage du roman industriel “le But”, qui tenait ce rôle. L’équivalent Lean d’un Jonah est un “Sensei” (Lean dispose de son propre jargon, souvent issu du japonais !).

Jargon et métaphores ToC se sont accrus avec l’avènement des Thinking Processes, où il est question d’arbres et de nuages, d’injections et de boucles de renforcement, en anglais bien sûr.

Je gage que le peu de diffusion de la ToC en France est du à cet hermétisme ésotérique. La ToC est de fait réservée à des initiés et plutôt à des experts.

La diffusion quasi anecdotique de la ToC en France ne doit pas masquer sa popularité ailleurs. Aussi est-il recommandé de s’astreindre à l’usage de la langue anglaise et du jargon spécifique pour accéder aux ressources disponibles et pour se faire comprendre de la communauté ToC à travers le monde.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Mise à jour le Mardi, 07 Octobre 2014 12:41