Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Portail 5S 5S Méthodes Techniques et Outils 5S : Arranger à l'aide du diagramme spaghetti

5S : Arranger à l'aide du diagramme spaghetti

Envoyer

Dans la pentalogie 5S, le deuxième S désigne originalement "Seiton", le rangement ou l'arrangement des outils, ustensiles ou items nécessaires à l'exécution du travail. Pour déterminer le meilleur emplacement pour chaque item, le bon sens commande de se baser sur la fréquence d'utilisation et de réserver la proximité du rangement à la grande fréquence d'utilisation et l'éloignement aux utilisations peu fréquentes.

>voir à ce propos l'article "Trier avec la méthode ABC"

Dans certains cas le diagramme spaghetti retraçant les déplacements des personnels dans un environnement de travail peu apporter un complément d'analyse très utile. Le tracé de ces déplacements, souvent complexes et fait de cheminements entremêlés finit par ressembler à un plat de spaghetti, d’où le nom du diagramme.

La vidéo ci-dessous présente le principe des diagrammes spaghetti.

Les emplacements d'outils, mais aussi de commandes, de pupitres, d'interfaces, etc. pourront être définis pour un usage plus pratique en complétant l'évaluation de la fréquence d'utilisation avec le tracé des déplacements. Les diagrammes spaghettis sont d’excellents révélateurs de la complexité des flux et du nombre de déplacements qui sont, rappelons-le de purs gaspillages.

Ces diagrammes sont de bons supports pour étudier l’état actuel d’une implantation et l'implantation améliorée, ils permettent de « vendre » les améliorations aux parties concernées et notamment aux décideurs.

Les diagrammes spaghetti sont d'excellents compagnons des cartographies VSM.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Mise à jour le Jeudi, 09 Octobre 2014 09:04