Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Expériences sur exploitation du goulot

Envoyer

La vidéo suivante montre le même goulot exploité de trois manières différentes. Observez bien les gros plans sur le goulot et si vous les comprenez, écoutez les commentaires.




Expérience n°1

Cette première expérience montre le goulot classique ayant par nature un débit limité. Son exploitation n'est pas maximale car les perturbations (ici le flux d'air qui pénètre dans la bouteille) limitent plus encore le débit. Le narrateur mentionne des interactions entre le flux d'eau sortant et le flux d'air entrant qui amènent une successions de débits et d'arrêts et des conflits dans le système (turbulences, interactions entre flux air et eau). Cette analogie reflète bien ce que l'on peut observer dans les processus d'entreprises.

Expérience n°2 (2:35)

La séparation des flux d'air et d'eau par le vortex double le débit, mais sans exploiter pleinement le goulot, car sa section est partagée entre les deux flux (très bien visible en gros plan 3:20). Le vortex met de l'ordre dans le processus en "l'alignant" dans le sens du débit (via la rotation du vortex). Cette amélioration notable n'est néanmoins pas le maximum que l'on puisse atteindre, comme le montre l'expérience suivante.

Expérience n°3 (4:00)

Une paille assure le flux d'air entrant tout en requérant moins de section du goulot, ce qui laisse plus de section pour l'écoulement du flux d'eau. Les turbulences du vortex ont disparu, le débit est environ doublé par rapport à l'expérience précédente et donc quadruplé par rapport à la situation initiale.

A retenir

Le même goulot, exploité de trois manières différentes présente trois débits différents. Il ne faut pas se contenter de la première amélioration, quand bien même les résultats sont très nettement améliorés.


Commentaires personnels

Cette vidéo remplit parfaitement son objectif pédagogique, même si la dernière expérience est un peu biaisée. En effet, la mesure du débit n'intervient qu'au moment où l'expérimentateur souffle dans la paille pour assurer le passage de l'air, accessoirement ceci créé une surpression qui dope temporairement le débit.

Bravo à son auteur.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Mise à jour le Mardi, 07 Octobre 2014 07:10  

Sujets similaires