Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Introduction à la théorie des contraintes

Envoyer

La Théorie des Contraintes est un ensemble de connaissances (Body of Knowledge) visant l'atteinte d'un but en identifiant la contrainte qui empêche ou limite l'atteinte de ce but. Tantôt décrit comme une méthodologie d'amélioration permanente, de conduite du changement, tantôt philosophie de management, la Théorie des Contraintes a connu ses premiers développements en production industrielle, avant de s'enrichir et de se propager dans d'autres secteurs. Fondamentalement, la ToC (Theory of Constraints) se concentre sur les performances des contraintes, souvent des ressources aux capacités limitées, pour améliorer la performance globale d'un système.


Au sommaire de cet article :


Qu'est-ce qu'une contrainte ?

Une contrainte est un facteur qui limite la performance d'un système.

Dans le cas qui nous concerne, une contrainte limite la capacité d'une organisation / entreprise à atteindre son but. Généralement celui-ci consiste à se garantir des profits durablement et de les accroître.

Les organisations traitent des flux physiques ou d'information, dont les débits (livraisons, réalisation) conditionnent la performance globale et la capacité à générer un flux financier en retour (paiements). La contrainte ou goulot limite le débit appelé "Throughput" de tout le système, l'empêchant d'atteindre des performances plus élevées / de maximiser le profit.

Une contrainte est une ressource rare, chère, difficile à se procurer, très longue à obtenir, existante en quantité faible, etc. Si tel n'était pas le cas, la solution au problème serait trivial : il suffirait de se doter de la capacité complémentaire nécessaire.

Est qualifiable de goulot ou contrainte, toute ressource dont la capacité est juste égale ou inférieure au besoin alors qu'elle est exploitée 7/24, ne lui laissant aucune réserve de capacité disponible.


Analogie hydraulique

La contrainte est fréquemment assimilée à un goulot d'étranglement. Cette image est héritée des origines de la théorie des contraintes, initialement mise en évidence sur des flux de production industrielle et des analogies hydrauliques ou analogie des tuyaux, fréquemment utilisées pour illustrer le concept.

Plutôt que d'investir dans des capacités et moyens supplémentaires, qui sont soit hors de portée ou inexistants, on peut chercher à :

  • Dégouloter la contrainte,
  • Récupérer de la capacité gaspillée,
  • Gérer le système en fonction de la capacité de la contrainte et en maximisant son débit

La théorie des contraintes enseigne à détecter les goulots et contraintes à maximiser le "Throughput" (le flux) et à gérer les contraintes selon des règles pour engager l'amélioration continue et pérenniser les bonnes performances.


Démonstration par l'absurde

  • Tout système subit au moins une contrainte, sans quoi il serait en mesure d'atteindre indéfiniment des performances élevées.
  • Une ressource contrainte ou goulot est une ressource rare et/ou coûteuse. Si ce n'était pas le cas, il suffirait de louer ou d'acquérir des ressources supplémentaires de ce type pour résoudre le problème.


Analogie de la chaine

Toute organisation de production est structurée en séquence de tâches ou d'événements qui sont interdépendants.

L'analogie de la chaîne permet de dire que tout comme la solidité de la chaîne est celle de son maillon le plus faible, la performance globale d'un système ne peut excéder la performance de sa contrainte.

Les Origines de la théorie des contraintes

L'origine de la théorie des contraintes remonte aux années 70 et au travaux scientifiques d'Eliyahu Goldratt sur la cristallisation minérale. Ces principes transposé au monde de la production industrielle ont donné lieu à la création d'un logiciel OPT (pour OPTIMIZED PRODUCTION TECHNOLOGY). Son implémentation avec des résultats impressionnants auprès de quelques compagnies américaines focalisa l'attention des experts dans les années 80.

La diffusion et une certaine popularité de la théorie des contraintes est due à son auteur, Eliyahu Goldratt et à son livre "The Goal" (North River Press, 1984). En France, il est paru sous le titre "Le but" (Le But, un processus de progrès permanent, Goldratt et Cox 2ème Edition, AFNOR). C'est un thriller industriel devenu bestseller mondial, par lequel l'auteur initie ses lecteurs aux concepts de base de la ToC (Theory Of Constraints).

Cette forme inhabituelle de diffusion, quand bien même bestseller, ainsi que la personnalité de son auteur semblent avoir quelque peu freinés la diffusion de la théorie, d'autant que cette dernière s'est étoffée et a pris des dimensions multiples ; méthode de résolution de problèmes plutôt ésotérique, méthode de gestion de projet...


Christian HOHMANN

View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn





Dans Lean Management je discute les complémentarités des approches Théorie des contraintes, Lean et six sigma, ainsi que la tendance répandue de les considérer isolément, plutôt que de jouer les synergies. Ceci amène le syndrome de la "boite à pilules".

Pour en avoir plus sur la >synergie TLS<





Mise à jour le Lundi, 28 Septembre 2015 15:19  

Sujets similaires