Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Théorie des Contraintes, géniale sauf son nom

Envoyer

Christian HOHMANN La Théorie des Contraintes dans son ensemble est géniale, sauf son nom. Parmi les trois philosophies, approches ou méthodologies permettant des progrès important (avec Lean et Six Sigma), la Théorie des Contraintes est la seule avec deux mots effrayant sur les trois qui composent son nom !

Confrontés à des défis ardus ou empêtrés dans une crise, la dernière chose que les managers ou responsables de l’amélioration des performances vont rechercher est une théorie. Ce qu’ils cherchent, c’est quelque chose de concret, de pratique, orienté vers l’action et apportant des résultats à court terme.

Paradoxalement, parmi les solutions possibles la plus adaptée se nomme précisément “Théorie”.

Les mêmes personnes submergées par les problèmes quotidien ont le sentiment de subir bien assez de contraintes, et à nouveau, la seule solution pertinente à leurs problèmes contient l’effrayant mot “contraintes” dans son nom.

J’ignore ce qui a poussé Eli Goldratt, père de la Théorie des Contraintes à l’appeler ainsi, mais je suis convaincu que ce nom est un obstacle (un genre de contrainte !) à la diffusion et à l’adoption de ses enseignements.

Lisez l'article original en anglais


Une notoriété, malgré le nom

Le problème avec la Théorie des Contraintes est qu’elle est relativement connue précisément sous ce nom, au moins auprès des très nombreux lecteurs du But. Elle a ensuite accumulé un corpus important, toujours sous ce nom, ce qui rend un changement impensable.

Le même phénomène s’est produit avec les ‘5S’, fait de cinq mots japonais qu’une minorité d’occidentaux arrivent à mémoriser. Ce nom et ce rappel permanent aux mots japonais peuvent irriter, mais ce serait une mauvaise idée de renommer les 5S si l’on souhaite être compris par d’autres.

Le nom ‘Lean’, d’abord pensé comme métaphore résumant la frugalité en production, puis plus largement dans tout types d’activités, a acquis au fil du temps une connotation plus proche de l’anorexie imposée par le dévoiement de ses principes. Là encore, trop tard pour en changer le nom.

Nouveaux venus à la Théorie des Contraintes, ne vous laissez pas impressionner

Les bénéfices et l’intérêt de la Théorie des Contraintes surpassent les inconvénients de son nom, aussi est-il hautement recommandé de s’y intéresser.

Après tout, combien de médicaments aux noms effrayants avalons-nous sans y prêter plus d’attention que cela ?

La Théorie des Contraintes est un tel remède, mais qu’avec des effets secondaires positifs !


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn




Mise à jour le Jeudi, 16 Février 2017 13:13  

Sujets similaires