Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Panique en Développement - planifier

Envoyer

Christian HOHMANNLa planification des charges, l’ordonnancement des tâches selon la priorité des projets ou la planification tout court est un sujet d’autant plus problématique que la maturité et/ou la discipline en matière de gestion de projet sont faibles.


Le schéma ci-contre décrit le cercle vicieux de la remise en cause permanente des priorités dans les projets / développements.

D’une part les affaires amenées par les commerciaux ou les opportunités tentent de s’insérer dans le programme existant. Il est courant que ces affaires ou opportunités soient conditionnées par la tenue de délais courts.

Les nouvelles sollicitations peuvent également concerner des projets déjà en cours, mais sur des variantes non prévues ou des modifications importantes.

Dans les entreprises ayant une structure de Développement légère, la sollicitation peut concerner une ressource particulière, préemptée par une nouvelle priorité ; un développeur, un analyste, un équipement, etc. qui devient indisponible pour les projets déjà ordonnancés.

Son remplacement n’étant pas possible à très court terme, la révision de l’ordonnancement des projets s’impose. Notons que la défection d’une telle ressource produit des effets similaires.

Les successions d'urgences et changements permanents finissent par rendre le système totalement chaotique. Les retards impactent les clients (internes ou externes), qui en se manifestant peuvent remettre une fois de plus les priorités en cause.

Dans ces changements permanents, d’autant plus susceptibles de se produire qu’aucune autorité ne peut / veut s’y opposer, entrainent la perte de la vision et une gestion court-termiste des priorités imposées (généralement par une multitude d’acteurs), la démotivation des équipes et l’effondrement des performances en termes de coûts/rentabilité, qualité et délais.

C’est ainsi que des entreprises, plus rarement des clients, doivent se satisfaire de solutions non abouties, des problèmes récurrents, des systèmes inachevés et des processus loin d’être optimaux.

Articles liés :


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn

Mise à jour le Dimanche, 25 Janvier 2015 08:17  

Sujets similaires