Christian HOHMANN

Depuis 1998

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Lean Engineering et Chaîne Critique

Envoyer

Christian HOHMANN

La vitesse de mise sur le marché, et par delà le time-to-cash, est l’un des facteurs clés de succès dans des environnements compétitifs et de plus en plus volatils. Appliquer les outils Lean traditionnels en conception et développement pour réduire les gaspillages est une voie d’amélioration. Cela amène des résultats intéressants en termes d’efficience, mais pas toujours très significatifs en termes de vitesse d’exécution ni surtout en termes de ponctualité pour terminer les projets.

Une des raisons en est que l’estimation des durées des tâches subsistantes reste faite de manière traditionnelle, intégrant des marges de sécurité.

Une autre raison est le mode de management de projet qui cherche à rendre déterministe un réseau complexe de tâches interdépendantes et sujettes à de nombreux aléas et aux estimations de durée entachées d”erreurs.

Ensuite, la méthode dite du chemin critique détermine celui-ci sans tenir compte de la capacité réelle des ressources nécessaires.

Le Management de Projets par la Chaîne Critique (Critical Chain Project Management ou CCPM), inspiré de la Théorie des Contraintes, revisite le management de projets traditionnel basé sur la méthode du chemin critique.

En résumé il prend en compte les capacités finies des ressources et change radicalement l’approche de l'estimation de durée des tâches.

Les mages de sécurité individuelles sont réduites et mutualisées et un indicateur visuel simple (Fever Chart) permet aux chefs de projets de se concentrer sur les seules tâches risquant de mettre le projet en retard.

Le Management de Projets Par la Chaîne démontre sa capacité à finir les projets à temps et bien souvent à les terminer plutôt que prévu.

En combinant un regard Lean pour discriminer les tâches à valeur ajoutée et les gaspillages puis en planifiant et en manageant selon l’approche Chaîne Critique, les développements et les lancements sont accélérés.

Cela autorise non seulement de réduire les durées de time-to-market et time-to-cash, mais également d’engager davantage de projets dans une maille de temps donnée, à iso-ressources. Un avantage concurrentiel redoutable.

Dégager du temps des concepteurs en terminant les projets plus vite / plus tôt permet également d'investir dans le Lean Engineering, qui est une approche apprenante.


View Christian HOHMANN's profile on LinkedIn    




Mise à jour le Dimanche, 03 Avril 2016 09:06  

Sujets similaires